• Mate-moi ça

    Mouvaux : quand la Mairie ne respecte pas le quota de logements sociaux

    Le mardi 9 mars dernier, le maire de Mouvaux, Eric Durand (LR) a déposé un recours auprès du Tribunal Administratif, après que la Préfecture Lilloise a doublé l’amende infligée à la Ville pour non respect des quotas de logements sociaux en 2020. Tentative de décryptage. La ville de Mouvaux, qui payait une amende 90 000 € en 2019, devra désormais verser 180 000 € par année. Une majoration en raison de la loi solidarité et renouvellement urbain votée en 2000, qui impose aux villes de se doter d’au moins 20 à 25 % de logements sociaux en 2020. Mouvaux est une ville de plus de 13 000 habitants située entre Marc-en-Barœul…

  • C'est chaud

    Confinement : un pas de plus vers la précarité des étudiants

    En France,  près de 73% des étudiants se retrouvent dans la précarité tant psychologique que financière, selon la FAGE. A Lille, la crise s’accentue et les étudiants ont du mal à gérer la précarité. Stress, chômage, solitude, inquiétude face à l’avenir… La précarité affectent particulièrement les étudiants. Depuis le confinement, le marché de l’emploi devient de plus en plus compliqué et inaccessible. Ce mercredi 24 mars, les étudiants lillois se sont confiés sur leurs situations de crise.  C’est pas une vie de vivre comme ça  Mathilde, une Lilloise de 20 ans, étudiante aux Beaux-Arts de Tournai en Belgique dit être dans une situation précaire depuis le début du deuxième confinement,…

  • C'est chaud

    Les agriculteurs viennent au secours des étudiants

    Face à la précarité, l’association d’agriculteurs CR-59 de Lille a décidé de faire un don de denrée alimentaire aux étudiants de la ville.  Sur la place Rihour, quelques passants ont le regard hagard face aux machines agricoles installées en pleine ville. Quelques motards de la police stationnent juste à côté d’une statue de vache laitière posée sur un chariot. Comme annoncé la veille, mercredi 24 mars 2021 et jeudi 25 mars, les agriculteurs de la métropole lilloise ont décidé d’apporter leur soutien aux étudiants de la ville, frappés par une précarité accentuée depuis la crise sanitaire due au COVID-19. Les agriculteurs de la coordination rurale du nord CR-59 ont investi la…

  • Mate-moi ça

    Une pub de mauvais goût pour les brunchs

    Popularisées durant le confinement à cause de la fermeture des restaurants, les box brunch sont garnies d’œufs muffins, de pancakes, d’avocats toast et autres mignardises. Proposées par des particuliers, elles sont vendues le plus souvent via Instagram au prix d’une cinquantaine d’euros. Mi-mars, la mauvaise hygiène de l’une des vendeuses a été révélée au grand jour et a chamboulé la twittosphère. Dans une cuisine sale, des eggs muffins non couverts et des ingrédients posés à même le sol, une personne qui travaille avec des chaussures ouvertes, une table de travail sans dessus dessous, des assiettes sales, des sachets vides qui pullulent près de plats terminés, un gaufrier qui ne semble…

  • Validé (ou pas)

    Clubhouse : you now have 10 invites

    Créé en mars 2020, en Californie, par Paul Davison et Rohan Seth, l’application connaît un fort succès depuis le confinement. On valide ! Pas de photos,  pas de vidéos, pas de messages. Seul l’audio est autorisé et les utilisateurs sont représentés par une photo de profil Pour entrer sur Clubhouse, il faut d’abord être propriétaire d’un iPhone car l’application est uniquement proposée sur IOS. Il faut ensuite se faire inviter par un membre. Sur la page d’accueil de l’application, plusieurs rooms sont proposées en fonction des personnes que vous suivez. Une fois le choix de la room effectué, vous faites soit partie des audiences “followed by the speakers” ou du…

  • C'est chaud

    « On subit la violence et notre direction n’écoute pas » : la colère des conducteurs de bus du réseau Ilévia

    Ce samedi, un conducteur de bus du réseau Ilévia s’est fait agresser. Un cas non isolé pour les conducteurs qui, en guise de protestation, ont décidé de faire valoir leur droit de retrait depuis lundi. Les transports sur les lignes de bus et tramway ne sont plus assurés. Au milieu des bus entassés, les visages sont baissés. La logistique est stoppée au dépôt Ilévia de Villeneuve d’Ascq. Les 130 chauffeurs du centre ne prennent pas la route. Ils font valoir leur droit de retrait après l’agression de l’un de leur collègue à Sequedin, ce samedi. « Il va mieux, il est sorti de l’hôpital, mais psychologiquement il est toujours affecté », déplore,…